La musique communautaire – transformer la société par l’éducation musicale?

Aimee RochardActualités et événements

2016_AUG_Article-2-photo

La musique communautaire, même si elle peut être une notion qui demeure étrangère pour beaucoup, a de profondes racines dans de nombreuses sociétés. Qu’il s’agisse de chanter autour d’un feu de camp, ou improviser de la musique ensemble avec des instruments différents, la musique communautaire prend diverses formes. May Chook, travaillant actuellement à partir de son studio à Toronto, s’est découvert un intérêt pour ce champ de musique particulier, en plus d’enseigner la technique de chant vocal. Expliquant son approche pédagogique, May indique qu’elle met l’accent sur la créativité et l’expression.

Originaire de Malaisie, May a travaillé fort pour devenir musicienne. Ses études musicales ont débuté à l’âge de 12 ans lorsqu’elle s’est intéressée à la composition et à l’écriture de chansons. Poursuivant son rêve de devenir une musicienne de formation, May a reçu une bourse pour étudier la musique au Canada. Elle a élargi son champ d’intérêt pour inclure le jazz, l’improvisation et les arts communautaires durant ses études à l’Université York à Toronto. Ces classes l’ont finalement menée à sa carrière actuelle.

“Il s’agit finalement de réunir des gens et de les aider à se développer,” explique May alors qu’elle décrit son inspiration. Ayant grandi dans une culture où les leçons de musique n’étaient pas facilement accessibles, elle s’est donnée pour objectif de réduire les obstacles financiers et sociaux associés à l’enseignement de la musique. Elle s’efforce de tendre la main à ceux qui vivent dans des quartiers défavorisés, ainsi qu’aux nouveaux immigrants au Canada. May essaie de développer une communauté plus forte en créant un espace permettant à des gens d’apprendre et de créer de la musique ensemble librement, sans crainte, peu importe leur niveau de compétence.

Voir la joie chez ses élèves est une profonde récompense pour May, surtout lorsque ceux-ci accomplissent des choses dont ils/elles ne se croyaient pas capables. “Vous pouvez le voir dans leur visage, il s’illumine.” May s’efforce d’exposer les enfants à la musique, ceux qui n’auraient autrement pas la possibilité de suivre des leçons. La musique rapproche les familles ensemble en “encourageant leur créativité et leur permettant d’en voir les possibilités “.

En tant que professeure à temps partiel, provenant d’un arrière-plan de musique contemporaine, le conseil de May aux autres est de simplement continuer à s’investir dans un projet, peu importe si les jalons sont grands ou petits. L’ambition est la motivation derrière son succès à introduire les autres à la musique. ” Je crois que tout le monde peut chanter et nous avons tous une voix unique. Nous pouvons tous chanter pour nous exprimer.”