Focus sur le Leadership national des jeunes

Aimee RochardActualités et événements

“La musique m’a sauvé la vie.Pour George Murga, la musique est un exutoire pour l’exploration créative. Tout a commencé pour lui avec la musique d’église, lorsque George commença à jouer du piano à l’âge de 6 ans. En 7 e année, il découvrit la trompette et depuis il n’a jamais regardé en arrière. C’est à l’école secondaire qu’il est vraiment tombé dans le “monde de la musique,” grâce aux groupes de musique jazz et des harmonies scolaires. Quand le temps fut venu de choisir sa direction au-delà du secondaire, le choix était évident: la musique. Après deux ans d’études en jazz au collège Humber de Toronto, l’opportunité s’est présentée pour George d’aller étudier au Collège de Musique de Los Angeles, soutenu par une bourse d’études complète d’un an.

Comment George a-t-il découvert toutes ces opportunités ? Dans une industrie où il peut parfois être difficile de percer, George attribue son succès à un réseautage habile. Il souligne l’importance de rencontrer des gens et tirer parti des possibilités. Après tout, c’est ainsi qu’il s’est d’abord impliqué avec la Coalition pour l’éducation en musique. Durant ses études au collège Humber, George a découvert la Coalition dans le cadre d’un symposium, le tout premier symposium du Réseau des jeunes pour la musique qui s’est tenu à Toronto. Après avoir hésité, le besoin de réseauter avec d’autres jeunes le poussa finalement à y aller. Il fut immédiatement inspiré par les participants, et ravi de rencontrer d’autres jeunes avec qui il partage une passion pour l’éducation musicale. George aime à exprimer sa gratitude en s’investissant dans la communauté à travers la musique, et apprécie les efforts de la Coalition en vue de rejoindre le pays entier, d’un océan à l’autre. Cette expérience a ouvert beaucoup de portes pour lui. Il est maintenant un dynamique ambassadeur du Réseau des jeunes pour la musique.

Interrogé sur ses réalisations musicales, George répond, “Je préfère être humble. J’ai eu la chance d’avoir des opportunités et j’en suis très heureux. Être capable de me lever tous les jours et de faire ce que j’aime dans la vie. Ce serait cela la plus grande réalisation.” La musique combine les trois passions de George: performance, voyage et parler en public. Ses performances l’ont mené à voyager à Cuba et en Thaïlande. Un goupe pop dont George est membre, Really Big World, a l’intention de bientôt faire une tournée dans les villes de la Californie et de l’Amérique du Sud.

George adore s’adresser aux foules, et cette passion se jumèle parfaitement avec sa carrière de musicien. Il a récemment entrepris un projet dans le cadre de salles de classe, afin d’inspirer et d’encourager les élèves du secondaire. Dans sa présentation, intitulée Real Talk, George raconte comment la musique a changé sa propre vie. À un âge vulnérable, lorsque les pressions de la toxicomanie et l’attrait des gangs de rue étaient une menace, George s’est tourné vers la musique. La trompette a été une porte de salut et sa route d’évasion créative. Et c’est le message qu’il apporte aux étudiants cherchant à définir qui ils sont et ce qu’ils aimeraient faire dans la vie.

George croit qu’il a découvert sa passion, et il continue de la poursuivre au maximum. Même durant son séjour à L.A., George a été en mesure de maintenir une présence au Canada. Il a fait la navette entre les deux pays comme musicien de studio, de scène et bien sûr pour des événements avec la Coalition pour l’éducation en musique. La personnalité flamboyante de George est sans égale quand il s’agit de faire participer les jeunes le jour du Lundi en Musique, ou de partager sa passion comme co-animateur pour l’un de nos colloques. Bien sûr, il n’y a pas d’endroit tout à fait comme à la maison… George est donc de retour à Toronto pour poursuivre ses études au Collège Humber et continuer à développer un brillant avenir musical.