Regard sur le leadership national des jeunes: Christina Beharry

Aimee RochardActualités et événements

Lorsqu’il s’agit d’identifier l’élément déclencheur de leur passion envers l’art de la musique, chaque musicienne et musicien a sa propre et unique histoire à raconter. Pour Christina Beharry, ce fut un piano jouet qui, au départ, a suscité son intérêt pour la musique. Ce piano jouet a finalement conduit à de véritables leçons de piano et de là, Christina a eu l’occasion d’apprendre un certain nombre d’instruments différents comme la trompette, le trombone, le baryton, l’euphonium et le cor français tout au long de ses études. La musique, un passe-temps au début, est rapidement devenue un point central de la vie de Christina. Son intérêt pour la musique lui a ouvert un monde de possibilités au niveau des performances, mais aussi des collaborations avec la Coalition pour l’éducation en musique, ainsi qu’avec Lynn Tucker au département des Arts, Culture et Médias de l’Université de Toronto à Scarborough.

Il y a tout juste un an, Christina était invitée par des amis à assister au symposium de la Coalition pour l’éducation en musique à Toronto. Une passion est née à ce moment pour elle, et marqua le début d’une longue et fructueuse collaboration. Maintenant, un an plus tard, Christina est coprésidente du nouveau carrefour local de rencontres RJM des jeunes à Toronto et planifie le prochain symposium, qui se tiendra à l’Université Ryerson le 26 novembre 2017. La vision à long terme de Christina pour ce centre est de voir une augmentation du nombre d’élèves du niveau secondaire engagés dans la défense et la promotion de la musique et dans des rôles de leadership.

L’impact de ce premier symposium ne s’est pas arrêté là. Christina poursuit actuellement un projet appelé “Pour l’amour de la musique” découlant de son expérience lors du symposium. Elle a récemment fait une demande auprès du Fonds Perspectives Jeunesses (Trillium) et a l’intention de créer un groupe dans la région de Scarborough où les élèves auront l’occasion d’acquérir des compétences et de s’exprimer à travers la musique. Inspirée par la Coalition pour l’éducation en musique, Christina nous a demandé d’être son mentor pour le projet.

 

Christina participe à la communauté comme leader, tout en poursuivant des études à temps plein. Elle a récemment complété un diplôme en psychologie portant sur la santé mentale à l’Université de Toronto à Scarborough, et poursuit ses études au niveau supérieur en science du comportement, au Collège Seneca. Lorsque Christina réfléchit à ce que la musique signifie pour elle, et dit, “Honnêtement, les arts me motivent à aller de l’avant. Plus précisément, la musique occupe une énorme partie de ma vie.” Chaque jour elle écoute de la musique et explore de nouveaux genres. Planifiant de poursuivre une maîtrise en psychologie du développement, Christina identifie nombre d’opportunités de combiner la musique avec ses intérêts académiques et d’examiner comment celle-ci influence notre santé mentale et notre bien-être. Le but ultime de Christina est de promouvoir le pouvoir de la musique comme agent contributeur à la guérison et de l’utiliser comme outil pour atteindre les gens.

Mais, comment Christina réussit-elle à poursuivre sa passion pour la musique tout en maintenant ses études scientifiques? Elle attribue cela au réseautage et à toujours trouver des moyens pour rencontrer de nouvelles personnes. Vous ne savez jamais qui vous pourriez être en mesure d’aider ou qui peut vous pointer dans la bonne direction. Elle encourage les jeunes à ne jamais sous-estimer le pouvoir de tendre la main aux autres.

**Pour en savoir plus sur l’initiative ‘Pour l’amour de la musique,’ veuillez contacter Christina Beharry à cdbeharry@gmail.com